Wild Parsnip Information (May 2016 update)

UPDATE May 15, 2016:

The city will again be spot spraying a location along Centrepointe Park to minimize any further spread of wild parsnip in this area.  The application of the herbicide Clearview will begin as early as May 16, weather dependant, and signs will be posted 48 hours prior to our contractor spraying this areas.  Please find attached a picture of the locations being sprayed. [It’s along the north side of the bike path that runs along the north side of Centrepointe Park.]

 Wild Parsnip – 2016 Spray Locations_Ward 8 – College

[Memo from 2015…]

The purpose of this memo is to provide Members of Council with a further update regarding the Public Works Department’s 2015 Wild Parsnip Strategy.

The Strategy was developed as a pilot project based on the data gathered by staff in 2014. The goal of the pilot is to test the effectiveness of an integrated management strategy that includes monitoring, mapping, the use of herbicides, mowing and evaluation to determine the control strategies that work best together.

Increased Mowing

As mentioned in the previous memo dated July 29th, the herbicide application trial has been completed for the 2015 season. Since mid-July, the focus has been on accelerated mowing in areas infested with wild parsnip along roadways and public pathways.

Early results of the 2015 Wild Parsnip Strategy indicate less presence of wild parsnip in areas that are regularly maintained, such as parkland, due to the mowing practices that prevent its growth into the seed producing stage.

Although mowing is not a standalone solution, it can be effective at slowing the spread of the plant after its peak blooming period in late July before its seeds set. In conjunction with herbicide applications used earlier in the season, mowing plays an important role in the Strategy to control the plant.

For the most part, second year growth wild parsnip will begin to dry up in August and therefore contact with the plant will less likely cause a reaction. However, the sap still remains inside the plant. Avoidance or personal protective gear when handing the plant is still recommended.

At this point, the plant will begin dropping seeds, a stage at which enhanced mowing can work against the strategy to control the plant as there is a risk of spreading the seed.

Due to the reduced effectiveness of increased cutting at this point in the plants maturity and to minimize the spread of wild parsnip seeds, only regular mowing in parks and along roadsides will continue for the remainder of the season.

Continued Outreach

Since herbicides and mowing are inefficient strategies at this time in the season, staff have been installing caution signs in areas where there are high levels of wild parsnip infestation. Due to the volume of requests received, signage is being reserved for active areas directly adjacent to pedestrian pathways, trails and parks.

Staff will continue to install caution signs in areas where the public may reasonably expect to encounter wild parsnip, and the City encourages residents to be mindful of the plant when entering non-groomed portions of wooded and naturalized areas.

Awareness Postcards

Wild Parsnip Postcard – Carte postale sur le panais sauvage

In addition to the installation of caution signs, the Public Works Department has also developed an awareness post card that will be distributed at public events such as fall fairs. The awareness postcard will also be distributed to City partners such as School Boards, Ottawa Public Health and staff.

The postcard provides information about the plant and uses pictures that identify the different stages of wild parsnip growth. These postcards are also available to Councillor’s for distribution at events or through other means, in both hard copy and electronic formats.

An electronic version of the postcard is attached for your use. Hard copies are available by contacting Leslie Vanclief by email at leslie.vanclief@ottawa.ca or by phone at 613- 580-2424 extension 27945.

Staff will continue to work with Corporate Communications, Ottawa Public Health and other internal and external stakeholders to coordinate efforts related to health promotion and implementation of weed reduction strategies. Staff will also continue to make updates to the City’s website as they learn more about wild parsnip through the pilot project.

Staff will report back to Council on the effectiveness of the 2015 strategy and provide an update regarding their discussions with external partners and agencies, including the NCC, Hydro Ottawa, the Province of Ontario, and local organizations. This report will also outline the 2016 Strategy.

For additional information, please consult the City of Ottawa’s website. Residents can also contact the Ottawa Public Health Information Line for more information about the health impacts of wild parsnip at 613-580-6744.

For further information on the management of wild parsnip in the City of Ottawa, please contact Luc Gagné, Manager of Roads Services at 613-580-2424, extension 26744 or Laila Gibbons, Manager of Parks, Buildings and Grounds Services at 613-580-2424, extension 23988.

Kevin Wylie
General Manager
Public Works Department

La présente note de service vise à faire le point sur la Stratégie de 2015 sur le panais sauvage du Service des travaux publics pour les membres du Conseil.

Tenant lieu de projet pilote, la Stratégie a été créée à partir des données recueillies par le personnel en 2014. Elle vise à évaluer l’efficacité d’une stratégie de gestion intégrée comprenant la surveillance, la cartographie, l’épandage d’herbicides et la tonte des terrains, afin de déterminer quelle combinaison de stratégies de contrôle donne le meilleur résultat.

Accroissement de la fréquence de tonte

Comme il est mentionné dans la note de service du 29 juillet, la mise à l’essai de l’épandage d’herbicide est terminée pour la saison 2015. Depuis la mi-juillet, les efforts se concentrent sur l’accroissement de la fréquence de tonte dans les endroits infestés de panais sauvage le long des routes et des sentiers publics.

Les résultats préliminaires de la Stratégie de 2015 sur le panais sauvage indiquent que le panais sauvage est moins présent dans les secteurs entretenus régulièrement, tels que les terrains à vocation de parc, en raison de la tonte fréquente qui l’empêche de croître, donc d’atteindre sa phase de production de graines.

Si la tonte ne constitue pas à elle seule une solution, elle peut toutefois contribuer à ralentir efficacement la propagation de cette plante au plus fort de sa période de floraison, fin juillet, juste avant qu’elle ne produise ses graines. Utilisée conjointement avec l’épandage d’herbicide réalisé au début de la saison, la tonte joue un rôle stratégique important dans le contrôle du panais sauvage.

Généralement, durant sa deuxième année de croissance, le panais sauvage commence à s’assécher en août, il est ainsi moins susceptible de causer une réaction en cas de

contact avec la peau. Par contre, comme la plante contient tout de même de la sève, il demeure recommandé de l’éviter ou d’utiliser des vêtements protecteurs s’il faut la manipuler.

À ce moment dans la saison, la plante commence à laisser tomber ses graines : c’est la période durant laquelle une tonte plus fréquente peut nuire à la stratégie de contrôle, en raison du risque de dispersion des graines.

Par conséquent, vu l’efficacité réduite de la tonte plus fréquente durant cette période et dans le but de minimiser la propagation des graines, la tonte dans les parcs et le long des routes reprendra un rythme normal jusqu’à la fin de la saison.

Poursuite des efforts de sensibilisation

Comme l’épandage d’herbicide et la tonte ne sont pas des stratégies efficaces à cette période de l’année, le personnel a installé des panneaux d’avertissement dans les secteurs fortement infestés de panais sauvage. En raison de la forte demande, les panneaux sont installés exclusivement dans les zones actives directement adjacentes aux sentiers piétonniers, aux pistes et aux parcs.

Le personnel continuera d’installer des panneaux d’avertissement dans les secteurs où le public est susceptible de trouver du panais sauvage et la Ville recommande aux résidents de faire attention à cette plante lorsqu’ils s’aventurent dans des zones naturalisées ou boisées non entretenues.

Cartes postales de sensibilisation

En plus d’installer des panneaux d’avertissement, le Service des travaux publics a conçu une carte postale de sensibilisation à distribuer lors d’activités publiques, telles que les foires d’automne. Elles seront aussi remises aux partenaires de la Ville – par exemple les conseils scolaires, Santé publique Ottawa et le personnel municipal.

La carte postale contient des renseignements sur le panais sauvage ainsi que des images illustrant chacune des étapes de son développement. Les conseillers municipaux peuvent aussi se procurer des cartes postales pour les distribuer lors d’événements, soit en format électronique ou papier.

Vous trouverez en pièce jointe la version électronique de la carte postale. Pour obtenir des exemplaires papier, veuillez communiquer avec Leslie Vanclief par courriel à leslie.vanclief@ottawa.ca ou par téléphone au 613-580-2424, poste 27945.

Le personnel continuera de travailler avec les Communications générales, Santé publique Ottawa et d’autres partenaires internes et externes pour coordonner les efforts de promotion de la santé et de mise en œuvre des stratégies de réduction des mauvaises herbes. Des mises à jour seront diffusées sur le site Web de la Ville à mesure que le projet pilote nous renseignera sur le panais sauvage.

Les membres du personnel présenteront au Conseil un rapport sur l’efficacité de la stratégie de 2015 et fourniront une mise à jour sur les discussions qu’ils ont tenues avec les partenaires et organismes externes tels que la CCN, Hydro Ottawa, le gouvernement de l’Ontario et des organismes locaux. Ce rapport comprendra également un aperçu de la stratégie de 2016.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web de la Ville d’Ottawa. Les résidents sont invités à communiquer avec la Ligne info-santé publique Ottawa, au 613-580-6744, pour connaître les risques du panais sauvage sur la santé.

Pour obtenir plus de renseignements sur la gestion du panais sauvage par la Ville d’Ottawa, communiquez avec Luc Gagné, gestionnaire du Service des routes, au 613-580-2424, poste 26744, ou avec Laila Gibbons, gestionnaire du Service des parcs, des bâtiments et des terrains, au 613-580-2424, poste 23988.

Kevin Wylie Directeur général

Service des travaux publics

Advertisements